Thêrionousia

Ou comment on peut rencontrer un artiste habitant à 60km de chez soi en participant à un séminaire de collaboration à l’autre bout de la France…

Julie GONCE, sculpteur de verre à la flamme
et
Barbara LEBOEUF, céramiste
faisaient partie de l’édition 2017.

Nous avons mis 2 ans après l’art et la matière pour trouver du temps pour faire des essais de mélanges de nos deux matières !
Finalement, l’année dernière nous avons répondu à un appel à candidature de la FREMAA (Fédération des Métiers d’Art d’Alsace) pour une exposition d’un an à l’écomusée d’Alsace sur le thème des mondes imaginaires.

De cette nouvelle collaboration, est né…

Thêrionousia, espèce en voie de développement.
Du grec ancien : thêríon, qui signifie « bête » et ousía « matière ».

Principaux traits de caractère :

  • grand voyageur, à l’aise aussi bien sur terre que dans l’eau
  • curieux de découvrir des terres inconnues
  • aime se retrouver au cœur des collines douillettes et s’établir dans des amas de branchages
  • sa force est celle des vents
  • se nourrit du vide ambiant
  • très sensible, il vibre à la moindre émotion
  • aime les levers de soleil
  • adore la compagnie, surtout celle des enfants auprès de qui, il trouve un grand bonheur à partager des secrets incroyables
  • quand il se déplace, on entend l’amour qui glougloute à l’intérieur.

Cette installation rassemble les trois règnes : le minéral, le végétal et l’animal. Entre ces mondes, nous avons tissé des liens afin que l’imaginaire circule librement.



Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :